Des « tableaux d’affichage » pour présenter ses e-trouvailles

En alternative à une liste de lien (et ressources) à plat dans un cours, pourquoi ne pas utiliser des services en ligne comme Pinterest, ScoopIt ou alors Educlipper plus focalisé sur l’enseignement.
Ces outils permettent de créer des tableaux d’affichage, qu’on peut ensuite présenter comme recueil de liens et de ressources, par exemple dans un cours, ce qui leur donnera un format plus développé qu’une simple liste de liens.

La révolution collaborative

La révolution collaborative : l’essayiste américain Jeremy Rifkin annonce la montée en force d’une économie solidaire et collaborative grâce à Internet et le déclin du capitalisme dans son livre « The Zero Marginal Cost Society ».

Extraits:

Le point de départ est l’idée que les nouvelles technologies, en réduisant quasiment à néant les frais de stockage et de distribution, mettent à mal le modèle capitaliste. Né avec la révolution industrielle, le capitalisme est synonyme d’investissements massifs, qui sont ensuite rémunérés grâce aux gains procurés par les économies d’échelle.

« The Zero Marginal Cost Society » va encore plus loin, en prophétisant que les objets eux-mêmes finiront par avoir un coût marginal quasi nul et que leur production sera, en tout cas partiellement, assurée à l’échelle locale grâce aux progrès de l’impression 3D. (..) La vision technologique du livre s’accompagne d’un volet sociétal tout aussi important aux yeux de son auteur : l’émergence d’une économie du partage. Né avec le logiciel libre, le mouvement collaboratif est en train de se répandre dans tous les domaines au même rythme que la révolution numérique : puisque la production ne coûte presque plus rien, l’échange va se généraliser et devenir une valeur primordiale pour la « génération du millénaire ».

Voir en ligne : La révolution collaborative

Initiative « Open Access for Scholarly Content » (OASC) du Metropolitan de New York

Le Metropolitan de New York vient de lancer l’initiative « Open Access for Scholarly Content (OASC) » visant à délivrer gratuitement des ressources culturelles pour des utilisations éducatives et de recherche.

Concrètement :

Cette information a été trouvée sur le site Open Culture.

 

Raconter une histoire sur le web

Avec le développement des technologies web, il est devenu possible de créer des web-documentaires (ou documentaires interactifs) : des documentaires « enrichis » combinant textes, photos, vidéos, sons et animations de manière interactive, et visibles sur internet. Le site Making & Telling Stories That Matter en présente quelques exemples assez impressionnants. Jetez par exemple un coup d’oeil à Snow Fall, réalisé par le New York Times, qui raconte l’histoire de 16 skieurs emportés par une avalanche. Ou encore Killing Lincoln (National Geographic), qui raconte l’assassinat du président Lincoln.

Pour d’autres exemples, voir aussi Designing Online Documents. Ce site présente également  une liste d’outils permettant de créer de tels documentaires, par exemple Aesop Story Engine, une série de plugins (gratuits) pour WordPress.

Situations-Technologies mobiles d’apprentissage à haut potentiel pour l’Université

Notre recherche « Mobility and ubiquity ressources for learners and teachers » (faite dans le cadre du projet Learning Infrastructure) est terminée. L’un de nos buts était de déterminer des usages de technologies mobiles ayant un grand potentiel d’utilisation dans des situations d’apprentissage et d’enseignement.

Un billet précédent de notre blog (19.12.2013) faisait état des premiers résultats de cette analyse. Nous pouvons maintenant vous faire part des résultats complets trouvés. Ci-dessous les conclusions globales du rapport final du projet « Exploration of high potential in Mobile Learning Technologies-Situations for Higher Education« .

A conclusion of our survey is that the potential of mobile learning is installing in the Higher Education context. A first direction of mobile potential is to let students come in the classroom with their mobiles. Without much work, mobile situations-technologies can be made available around the classroom. Even if little use is then made of the portability of mobile devices, various “mobile” scenarios can play a valuable role in instructionist settings as enrichers of a blended learning environment. Different learning activities can be developed: podcasts about course activities (information and awareness functions); podcasts and textbased minilessons for lectures’ extension, mostly after the classroom (repetition and memorization functions); students’ progress monitoring and/or quizzes about learning objectives (formative evaluation function).

Our survey also indicates that a second big potential of mobile learning technologies is to develop more situated, constructionist and collaborative approaches. Considering the examples that were given above, it needs to be acknowledged that this second direction is based on learning and teaching scenarios that are rarely typical in higher education today. Representative
environments of the current education are organized in standardized classrooms and libraries which hardly provide affordances for situated, collaborative and constructionist learning.

It means that mobile devices can help to open up these narrow teaching centred settings and connect them with the outer world. However, it should become clear that the key in achieving these goals is not the implementation of mobile technologies, but the creation of rich pedagogical scenarios, linking the different strategies outlined in this survey, and the training to make people aware of their potential.

Test de l’application BoGart, parcours thématiques dans le Jardin Botanique

Avec le marché de printemps du Jardin Botanique de l’Université de Fribourg qui aura lieu samedi prochain (le 10.05.2014) de 9h à 16h, nous testons plus en avant notre application BoGart sur les parcours thématiques avec smartphone. Elle permet de découvrir les plantes du jardin en suivant différents circuits grâce à un smartphone et aux QR Codes placés à côté des plantes concernées. La nouveauté dans l’application est l’ajout d’informations quant à la direction à suivre pour atteindre la prochaine plante.

parcours_sequoia_directionparcours_sequoia