Firefox 57 : Code Quantum

Cette semaine a marqué la sortie de la version 57.0 de Firefox, Firefox Quantum. Nous n’avons pas l’habitude d’écrire un billet de blog à chaque mise à jour du navigateur au panda roux, pourquoi donc aujourd’hui ?

Cette nouvelle version marque un tournant dans le développement du navigateur porté par la fondation Mozilla. Pour le commun du mortel, cela se résume à un seul mot : rapidité !
En effet, la rapidité est l’un des arguments principaux concernant le choix de son navigateur, chaque fournisseur en fait donc l’éloge, ce qui est plus rare c’est de réellement constater celle-ci à l’utilisation, ce qui est le cas avec cette nouvelle version. Les performances sont réellement notables, notamment lors de l’utilisation de webapps nécessitant des ressources importantes.

D’un point de vue technique, Firefox Quantum repose sur l’introduction du langage de programmation Rust. En effet, l’équipe de développement a ré-écrit les composants majeurs du navigateur avec ce nouveau langage.
Cette ré-écriture a permis au navigateur de se mettre à jour par rapport à l’évolution des processeurs de ces dernières années. Les processeurs disposent maintenant de multiples coeurs, capables d’effectuer du travail en parallèle. Firefox Quantum sépare donc le travail par onglet, un onglet prenant du temps à charger ne bloquera plus le chargement des autres onglets, un système utilisé par Chrome depuis longtemps.

Ce n’est qu’une partie des changements introduits avec cette nouvelle version et l’équipe travaille dores et déjà à améliorer encore plus la rapidité du navigateur.
Si vous n’avez pas testé Firefox depuis longtemps, nous vous conseillons de tester cette nouvelle version. Un navigateur indépendant porté par une organisation à but non lucratif correspond tout à fait à la vision du web que le Centre NTE aime mettre en avant.


Sources