Des possibilités e-learning présentées à la conférence EIAH2013

Ci-dessous quelques idées d’usages et d’outils e-learning présentées durant la conférence EIAH2013 vient de se tenir à Toulouse entre les 28 et 31 mai.

perspective mobilité : P.-Y. Gicquel, de l’Université de Technologie de Compiègne, étudie la possibilité d’introduire un contrôle pédagogique de ce que font des étudiants en mobilté. Plus concrètement, un enseignant peut effectuer une requête thématique dans une application liée aux collections d’un musée. Après un calcul de proximité sémantique,  l’application va suggérer des parcours incluant des oeuvres du musée en relation forte avec la thématique recherchée par l’enseignant, laquelle peut être directement axée sur les objectifs d’apprentissage d’un programme scolaire ou universitaire.

perspective Moodle : L’équipe de l’ENS Lyon a fait part de son expérience avec ALOES, un environnement permettant d’éditer et d’afficher en ligne des plans de cours. Ainsi, l’environnement sert tout aussi bien aux enseignants qu’aux étudiants. Les auteurs de la communication ont fait part de l’apport de l’usage de l’éditeur dans la formation des enseignants. Les objectifs d’apprentissage sont associés à la taxonomie de Bloom et on peut inclure une description des activités liées aux objectifs avec leurs calendriers et les rôles de chacun. Le résultat peut directement être inclus dans Moodle (nous n’avons pas encore pu voir concrètement ce dernier aspect).

perspective e-identité : Y. Gosselin, enseignant d’un CEGEP québecois, utilise l’outil informatique EGO (http://www.zoneego.com) pour un travail sur le développement des attitudes et des comportements de ses étudiants. Dans ce système, on peut donner son ressenti des niveaux d’atteinte d’un élève pour son sens des responsabilités, son respect envers les autres, son niveau d’interreléation et de communication, son autonomie et sa créativité, son intérêt et sa curiosité. Chaque élève s’auto-évalue et est aussi évalué par ses enseignants et ses collègues. Cela est fait plusieurs fois au long de l’année afin que chacun puisse voir son évolution.

pespective évaluation des apprentissages : B. Cablé, de l’Université de Lyon, travaille à un générateur d’exercices d’autoévaluation (projet CLAIRE). Celui-ci peut créer des versions différentes de tests sur les mêmes compétences avec plusieurs caractéristiques: diagnostic immédiat, plusieurs types d’exercices (qcm, textes à trous, liaisons de mots), édition rapide, accessible à tout enseignant. La génération de ces tests se base sur ce qui est appelé « les connaissances du domaine » lesquelles sont renseignées manuellement par un expert et constituent un enjeu important de l’outil discuté.

1 Réponse